Institut virginia beaute

Le baluchonnage, un dispositif pour offrir quelques jours de répit aux aidants familiaux

Lorsqu’il y a un malade, une personne accusant des problèmes d’infirmités majeurs ou une personne âgée chez soi, il n’est pas rare qu’un autre membre de la famille doive sacrifier une partie de son temps afin d’être aux petits soins et aider cette personne. Ce n’est pas payé et il n’y a pas de droit au congé. Seuls la satisfaction d’accompagner et le soutien à son proche constituent le gain de ce travail. Cependant, être aidant familial n’est pas simple, il peut arriver que cette personne se fatigue et a besoin de déléguer ses tâches. Voilà pourquoi la loi intervient pour mettre en place un système portant le nom de « baluchonnage ».

Le baluchonnage, c’est quoi au juste ?

Il s’agit d’un concept né au Canada. Il permet aux aidants familiaux de prendre quelques jours de vacances. Durant ce temps, un professionnel se chargera de l’aidé. En France, le concept a plus pris le terme de relayage. Cette initiative a pour objectif d’offrir un peu de répit à l’intervenant qui n’a fait que se consacrer à sa famille.

Face au vieillissement constant de la population française, il s’agit d’un programme s’inscrivant dans la politique nationale d’adaptation face à ce phénomène. Le baluchonnage se retrouvera dans la loi sur le Droit à l’erreur, elle-même destinée à simplifier les questions de procédures administratives.

La possibilité de contacter un aidant professionnel pour déléguer ses tâches

En fait, il s’agit d’un dispositif de suppléance. Le temps de quelques jours l’aidant aura du temps pour lui tandis qu’un volontaire (qui sera tout de même payé) ou une aide a domicile spécialisée et experte dans le domaine se relayera à lui.

Cette loi s’applique erga omnes, c'est-à-dire qu’elle est valable pour toutes les personnes se trouvant dans la situation visée par celle-ci. Toutefois, elle est encore en période d’essai pour 3 ans. Donc, il ne faut donc pas considérer le relayage comme un droit acquis. En outre, le baluchonnage vient compléter les dispositifs sur le droit au répit, instauré depuis 2015. Ce droit a eu du mal à être appliqué.

Les publications similaires de "Beauté & bien être"

  1. 18 Juin 2018Etre belle devient plus simple avec les pinceaux de maquillage776 visites
  2. 30 Nov. 2017Venez vite essayer nos massages d'une heure1024 visites
  3. 14 Sept. 2017Pour votre bien-être voici un canapé de relaxation1085 visites
  4. 2 Avril 2017Nice devient la référence française en terme d'augmentation mamaire1463 visites